Les « fake news » et la fin de notre démocratie ?

Débat avec Alexander De Croo, Béatrice Delvaux et Christian Van Thillo

Pour huit Européens sur dix, les fausses informations posent un réel problème. Plus de la moitié des Belges indiquent à ce sujet ne pas croire les informations diffusées sur les médias sociaux ou en tout cas s’en méfier. 
Le 17 mai, des experts de haut niveau, des universitaires et des représentants de la presse et d’autres parties prenantes débattront avec le public de l’attitude à adopter face à ces fausses informations.

La grande question est de savoir comment lutter contre ce phénomène.  
  • Faut-il légiférer ?
  • Les plateformes numériques doivent-elles s’autocensurer ?
  • Ou bien est-il déjà trop tard ?
  • Prenons-nous seulement maintenant conscience que notre vie privée est depuis longtemps exposée et sommes-nous dès lors responsables de cette vague de fausses informations ?

Ce débat, lancé à l’initiative du ministre de l’Agenda numérique Alexander De Croo, forme un triptyque avec la consultation publique (du 2 au 31 mai) et le groupe d’experts qui se penche sur les fausses informations. Parce que la démocratie nous concerne tous.

Lieu
Google Digital Atelier, Be-Central, Cantersteen 10/12, 1000 Bruxelles (max. 150 pp).

Programme
  • Accueil à partir de 18h
  • Début du débat : 18h30
(Des sandwiches sont prévus)

Débat avec Alexander De Croo, Christian Van Thillo (CEO De Persgroep), Siada El Ramly (EDiMA, organisation européenne des plateformes numériques), Béatrice Delvaux (rédactrice en chef du Soir) et Antoinette Rouvroy (Université de Namur). Aussi avec la participation de Silvio Gonzato (EEAS) et Juliane von Reppert-Bismarck (Lie Detectors).

Le débat sera animé par Lisbeth Imbo.

Entrée gratuite - Inscription obligatoire
Share this